ACTUALITÉS

Grand entretien
"Une amende n'a aucun impact sur quelqu'un qui ne trouve pas d'emploi. Il a besoin de soutien, d'un stage ou d'une formation !"
Le jeudi 3 octobre 2019

Ministre bruxellois de l’Emploi et de la Formation, du Bien-être animal, de la Transition numérique et des Pouvoirs locaux, Bernard Clerfayt répondait aux questions de Bruzz, ce mercredi 2 septembre.

La connaissance des langues chez les demandeurs d’emploi

Comment augmenter le nombre de demandeurs d’emploi francophones qui parlent le néerlandais ? Bernard Clerfayt, ministre de l’emploi et de formation, mise sur « Carrefour des langues », « un lieu où le département langues d’Actiris, des formations professionnelles en français et la Maison du néerlandais sont tous réunis. Chacun pourrait y mesurer son niveau de connaissance en langue et être diriger vers le département lui convenant le mieux pour s’améliorer. Ce qui est également important, c’est la formation aux postes à pourvoir à Bruxelles. Il y a déjà 700.000 emplois à Bruxelles. Nous n’avons pas besoin de 50.000 emplois supplémentaires, nous avons besoin que les bruxellois soient formés à ces postes. »

Aider plutôt que punir

Sanctionner, comme en Flandre, les demandeurs d’emploi qui ne trouvent pas de jobs ? « Je ne dis pas que je ne punirai jamais, mais une amende n’a aucun impact sur quelqu’un qui ne trouve pas d’emploi. Il a besoin de soutien, d’un stage ou d’une formation. Actiris ne vise pas à punir les demandeurs d’emploi, mais à les motiver à chercher du travail. Nous poursuivons cette stratégie. Beaucoup n’ont tout simplement pas les bonnes compétences. »

Respect de la législation linguistique

En tant que Ministre bruxellois des pouvoirs locaux, Bernard Clerfayt devra faire respecter la législation linguistique quant à l’engagement de fonctionnaires. « Bien entendu, la législation linguistique doit être respectée, mais les autorités locales peuvent toujours décider elles-mêmes du certificat de connaissances linguistiques requis. Il est souvent difficile de trouver des fonctionnaires suffisamment bilingues ou parlant le néerlandais. À Schaerbeek, nous n’avions parfois aucun candidat. »

Dans la même rubrique
Les Bruxellois ont voté pour deux nouvelles applications mobilité
Région bruxelloise Les Bruxellois ont voté pour deux nouvelles applications mobilité
60 millions pour soutenir les communes bruxelloises face au boom démographique
Région bruxelloise 60 millions pour soutenir les communes face au boom démographique
En Belgique, 165 animaux de compagnie sont abandonnés chaque jour
Journée mondiale contre l'abandon des animaux de compagnie En Belgique, 165 animaux de compagnie sont abandonnés chaque jour
« Il y a des tonnes d’emplois nouveaux et de métiers en pénurie auxquels accéder sans longues études »
Région bruxelloise "Il y a des tonnes d'emplois nouveaux et de métiers en pénurie auxquels accéder sans longues études"
Lancement d’un nouvel appel à projet dans le domaine de la Petite Enfance, de l’Enfance et de la Jeunesse à Schaerbeek
Lancement d’un nouvel appel à projet dans le domaine de la Petite Enfance, de l’Enfance et de la Jeunesse à Schaerbeek
La lutte contre les discriminations se joue d’abord sur le terrain de l’emploi
black lives matter La lutte contre les discriminations se joue d'abord sur le terrain de l'emploi