ACTUALITÉS

Formation professionnelle
Un million d'euros pour aider les demandeurs d'emploi à créer leur entreprise
Créer son entreprise
Le jeudi 6 février 2020

Le Ministre bruxellois de l’emploi Bernard Clerfayt annonce une augmentation de l’aide destinée aux bruxellois désireux de créer leur entreprise. Ce financement passe de 520 000 à 1 000 000 d’euros pour les cinq années à venir.

Créer son entreprise pour sortir du chômage

Comme l’a annoncé notre Ministre Bernard Clerfayt: « Créer son entreprise pour sortir du chômage, c’est la solution choisie par de plus en plus de chercheurs d’emploi bruxellois. L’augmentation du budget consacré à l’accompagnement des chercheurs d’emploi dans la création de leur société était donc nécessaire ». Durant 18 mois, ces demandeurs d’emplois bénéficieront d’une suivi pour parvenir à créer leur entreprise. Une aide précieuse qui va de l’accompagnement dans l’élaboration du business plan jusqu’au suivi des démarches d’installations. Ils auront aussi la possibilité d’être formé spécifiquement pour parvenir à réaliser leur projet.

 

Développer de nouvelles compétences

Une aide du gouvernement bruxellois qui va au-delà de l’objectif poursuivi, puisque cet accompagnement permet également aux chercheurs d’emploi de se former et d’acquérir de nouvelles compétences qui leurs serviront par la suite. « Tous les chercheurs d’emploi ne poursuivent pas leurs activités d’indépendants » déclare le Ministre. Il est vrai que la plupart d’entre eux retrouvent un travail salarié par la suite. Cette expérience leur permet d’engranger de nouvelles compétences ainsi que de booster leur confiance en leurs capacités, des éléments indispensables pour trouver un emploi.

Un suivi individualisé

Un exemple de succès story est l’histoire de Véronique, qui se lance dans l’entrepreneuriat à l’âge de 58 ans ! Son objectif : Créer sa propre chocolaterie à Bruxelles. A l’approche de la fin de sa formation en avril prochain, elle se confie sur son expérience à l’Echo: « Cela m’a permis de confronter mes idées à la réalité du terrain. Mon coach m’a souvent invitée au questionnement et permis de prendre du recul ». Son seul regret est le fait que le coaching ne dure pas plus longtemps ! Par contre, gros avantage, Véronique a pu bénéficier du numéro d’entreprise de Job Yourself pour payer ses factures professionnelles au lieu d’en créer un nouveau. Elle a aussi continué à percevoir ses allocations de chômage, ce qui constitue une véritable sécurité. Elle est néanmoins heureuse de la formation qu’elle a reçue et ne semble pas impressionnée par le travail qui l’attend pour atteindre son objectif !

Dans la même rubrique
La Région bruxelloise débloque 1.000.000 d’euros pour ses entreprises
Emploi La Région bruxelloise débloque 1.000.000 d’euros pour ses entreprises
A Bruxelles, les zones piétonnes sont toujours un enfer pour les personnes à mobilité réduite
région bruxelloise A Bruxelles, les zones piétonnes sont toujours un enfer pour les personnes à mobilité réduite
Collecte des sacs-poubelle : la commune de Schaerbeek fait le travail de Bruxelles-Propreté et décide de taxer !
Collecte des sacs-poubelle : la commune de Schaerbeek fait le travail de Bruxelles-Propreté et décide de taxer !
A Bruxelles, 92% des contribuables sont francophones
droits linguistiques A Bruxelles, 92% des contribuables sont francophones
Rudi Vervoort donne raison à Bernard Clerfayt sur la 5G
TRANSITION NUMÉRIQUE Rudi Vervoort donne raison à Bernard Clerfayt sur la 5G
Deux nouveaux chevaux de trait engagés à Schaerbeek !
Deux nouveaux chevaux de trait engagés à Schaerbeek !